Immersion. Sauter à pieds joints dedans.

Que l’on évolue dans l’univers de la réalisation de soi (développement perso, développement pro, développement spirituel) ou dans la société civile (le reste de la population qui représente 99% des humains), on reproduit les vieux schémas :

  • Recherche de la réussite, de montrer les nanas sexy qui nous entourent, de poser avec la star du moment
  • Recherche du statut social, de la rolex et de la grosse voiture qui fait vroum vroum et de se montrer au volant (quand j’en aurais une, je vous jure que je publierai une photo. Parce qu’une ancienne coco qui veut une grosse voiture qui fait vroum vroum, ça vaut de continuer à me suivre malgré mes conneries
  • Recherche de montrer à l’autre que MOI je suis meilleur, que je réussis mieux, que j’ai trouvé le truc, que mon concept est meilleur que le tien, que je vais te montrer moi comment on fait.

Mais aussi de façon plus inattendue, plus “tendance” :

  • Montrer comme on est tellement heureux d’avoir découvert la solution qui va vous changer la vie.
  • Se persuader et vouloir persuader que ce qui marche pour soi est universel. Avoir découvert un truc et plutôt que de l’infuser pour qu’il se muscle, le montrer comme un résultat abouti

Vous croyez vraiment que c’est ce que les gens ont besoin ?
Vous croyez vraiment que vous avez envie de ça ?

Vous croyez vraiment que cette façade est la vérité ?

Je ne m’exprime pas assez visiblement sur la question. Je le faisais quand je bossais sur l’égalité entre les hommes et les femmes. Quand je militais en tant qu’étudiante ou quand j’étais encartée coco. C’est facile de s’engager dans ces cas-là.

Je ne le fais que trop peu depuis que je bosse à mon compte. Occupée à me sortir de la merde dans laquelle j’étais, à supporter les épreuves de la vie, à apprécier les avantages de bosser pour soi, à vouloir gravir les échelons de la réussite tout en vivant autre chose en moi.

Derrière la Rolex, derrière le “je me montre dans ma voiture” ou entouré de winners. Derrière tout ça, il y a un cœur. Il y a un cœur qui crie : “Aime-moi comme je suis. Regarde qui je suis derrière ce que je montre.” Une personne qui a les atouts de la réussite est souvent solitaire. La réussite rend un peu parano, un peu solitaire, un peu isolé.

Beaucoup d’entre nous on cette part en eux. Consciemment ou inconsciemment selon la grandeur de la conscience que l’on a de soi.
C’est elle qu’il faut écouter. Celle qui demande de l’attention. Pas celle qu’on affiche sur les pubs Facebook.

Ne pas se leurrer sur soi. Apprendre à se connaitre pour éviter de tomber dans ses propres pièges.

Faut s’immerger dans la vie. Pas dans le miroir aux alouettes. Faut garder les pieds sur terre comme on dit.
La tête dans les étoiles et le cœur en lien direct avec le cœur des autres.
Les oreilles à l’affut de ce qui se passe en nous.
Écouter ce que disent les autres aussi. Ils nous ramènent à la vérité quand on est aveuglé par ses certitudes de bipède qui en a besoin pour toutes les raisons susmentionnées.

Garder les yeux, le cœur et tous les chakras dont on dispose ouvert sur le monde, sur soi, sur les autres.

Je vous parle mais c’est à moi que je parle en fait.

Comment qu’on fait pour plonger VRAIMENT dans la vie ? Comment qu’on fait pour ne plus être dupe ? Comment on fait pour s’offrir comme on est ?

C’est comme pour tout, vous seule le savez.

La sagesse est inscrite dans notre ADN. Moi, je vais au café le matin pour la voir ma sagesse. Parfois, c’est d’autres trucs que je trouve : des illuminations, des idées noires, des coups de gueule, des p’tits moments de joie, du rien du tout aussi. Alors je prends ce qui se présente. Et j’ai compris ce matin que c’est en les chérissant ces trucs-là que j’accède à ma sagesse.

Mon café a refroidi.

Bonne journée ! C’est un jour pas comme les autres. Un jour qui réveille. Un jour à regarder ce qui arrive. A regarder comment on vit ce qui arrive.

Rentrez dans l'intimité d'Angélique
Rejoignez GRATUITEMENT L'inévitable Rendez-Vous et recevez les guidances d'Angélique.
Vos coordonnées sont précieuses. Elles ne sont ni louées ni revendues. Je les garde uniquement pour moi pour vous envoyer du bon, du doux et du questionnant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *